Annonce

  • Eid devrait être célébré le 28 juillet 2014 dans la majeure partie du monde, étant donné que l’extension de la zone de visibilité du croissant concerne pratiquement tous les pays. Poursuivre la lecture.
  • Nous sommes heureux d’annoncer que le calendrier islamique 1435 (2014) pour Makkah est maintenant disponible pour un téléchargement sur notre site. Veuillez cliquer sur Téléchargement Calendrier Islamique 2014 pour obtenir votre exemplaire.

un calendrier islamique pour Makkah

Les auteurs


Abdelhamid Bentchikou est ingénieur en biologie. Il a un double doctorat de littérature et de science. Il était l’un des doyens fondateurs de l’université de Constantine (Algérie) de 1970 à 1975.

Moïz Rasiwala est astrophysicien. Il a obtenu son doctorat en 1969 à l’institut d’Astrophysique de Paris. Il a travaillé au CNRS de 1963 à 1970 et dirigé le département de physique de l’université de Constantine alors que A. Bentchikou était doyen de la faculté de sciences.

Amit Patel est diplômé en technologie de l’information. Il est Project Manager, un fin artisan de solutions informatiques. Il est ingénieur en chef pour le projet du calendrier de Makkah.

Résumé


Cet article vise à apporter un éclairage nouveau sur le calendrier islamique pour Makkah. Il s’agit d’un problème très concret ayant des conséquences sur la vie de millions de pèlerins à travers le monde, car la date du Hadj, le grand pèlerinage annuel, est dépendante d’un calendrier exact. Or les méthodes astronomiques modernes rendent tout à fait possible l’établissement d’un tel calendrier pour Makkah, et ce avec des décennies d’avance. Cet article part de l’idée traditionnelle dans l’islam d’un mois commençant avec l’observation du jeune croissant de lune dans le ciel, le soir, selon les témoignages de deux personnes dignes de confiance. Nous introduisons ici le concept d’horizon limite, défini par l’intervalle temps entre le coucher du soleil et la prière du matin à Makkah à chaque naissance de la nouvelle lune. Toute visibilité en deçà de cet horizon limite, à tout horizon intermédiaire, est considérée comme visibilité à Makkah même. Le concept d’horizon limite permet d’utiliser des courbes de visbilité tracées pour prédire très exactement la visibilité du jeune croissant de lune. Des photographies récentes du jeune croissant sont publiées ci-dessous, qui corroborent notre hypothèse.

I. Calendriers lunaires


Les calendriers lunaires, tout comme les calendriers solaires, sont aussi anciens que l’histoire des civilisations. Le seul calendrier strictement lunaire en usage aujourd’hui est le calendrier islamique ou calendrier hégirien dans lequel les douze mois de l’année sont réglés sur douze cycles lunaires. Comme l’année lunaire compte 11 ou 12 jours de moins que l’année solaire, les mois islamiques s’étendent au fil des saisons en un cycle d’environ 33 années lunaires.

La plupart des autres calendriers lunaires – l’hébreux, le chinois, l’hindou – sont en réalité des calendriers luni-solaires. Afin que les mois coïncident avec les saisons tout en tenant compte de la brièveté comparative de l’année lunaire par rapport à l’année solaire, un 13ème mois intercalaire est introduit, en général tous les trois ans. Ces calendriers sont utilisés essentiellement dans des contextes religieux alors que le calendrier hégirien est également le calendrier commercial officiel dans certains pays islamiques telle l’Arabie Saoudite.

II. Le calendrier de Makkah


Comme on le sait, le début du mois islamique est établi en fonction de la visibilité du tout jeune croissant de lune, basée sur les témoignages de deux personnes dignes de confiance. Aussi, le calendrier peut différer selon le lieu où est effectuée l’observation. Parmi tous les calendriers islamiques possibles, celui de Makkah est d’un intérêt tout particulier en ce qu’il permet de déterminer la date du pèlerinage annuel. Il concerne non seulement la péninsule arabique mais encore les pays au nord, au sud et à l’ouest de cette péninsule. Certains mois, le calendrier peut aussi s’appliquer aux pays à l’est de Makkah. Il est donc indispensable d’établir un calendrier pour Makkah qui, bien que purement scientifique, respecte complètement la tradition islamique. Pour qu’un tel calendrier soit réellement utile, il doit être établi sur une longue durée suivant les prévisions de visibilité de la nouvelle lune. Le calendrier de Makkah n’est pas un calendrier hégirien universel. Mais il peut constituer un pas décisif sur le chemin d’un calendrier universel pour l’islam.

III. La tradition islamique : quelques références aux textes religieux


Dans l’islam, la plus haute autorité est le Coran. La loi et la tradition islamiques (la charia) sont des interprétations du Coran en termes législatifs et sociaux. En deuxième position arrivent les hadiths, ou actes et paroles du Prophète tels qu’ils sont rapportés par une chaîne de témoins fiables. Même un article à visée scientifique peut légitimement citer des références à des textes religieux touchant au calendrier islamique. Nous proposons ces textes en annexe à la fin de cet article.

IV. Chaque lieu dans le monde a son propre calendrier


Comme nous l’avons noté auparavant, à cause des variations dans la visibilité du nouveau croissant de lune, chaque lieu sur terre a son propre calendrier local. Dans la pratique cependant, chaque pays en référera pour son calendrier à la capitale ou à une autre métropole d’importance. Le calendrier qu’on utilise alors est donc de caractère conventionnel. Des situations de conflit peuvent survenir, comme cela s’est d’ailleurs souvent produit, entre le calendrier conventionnel et la réalité de l’observation locale.

Nous pouvons donc choisir entre l’observation du début du mois hégirien à partir d’un lieu unique consensuel – ce qui semble plutôt difficile à admettre – ou, plus largement, par référence à un lieu unique.