Annonce

  • Nouveau!   Nous avons émis un calendrier Hijri pour 1438, spécifique pour chaque pays du monde. Veuillez cliquer sur Calendrier Hijri 1438 afin de le télécharger pour votre pays.
  • Nouveau!   Nous sommes heureux de vous présenter un calendrier islamique spécifique pour chaque pays pour l'année grégorienne 2017.Veuillez cliquer sur Calendrier Islamique 2017 afin de le télécharger pour votre pays.

Le Calendrier Islamique Pour Les Différents Pays Du Monde

calendar

I. La problématique : Spécificités du calendrier islamique


country specific islamic calendar Afin d’élaborer un calendrier islamique à la fois scientifiquement rigoureux et fidèle à la Charia il est nécessaire de tenir compte simultanément et de l’enseignement du Prophète (sur lui salut et bénédiction) et des spécificités astronomiques.

I.1 Les spécificités astronomiques


global islamic calendar Le calendrier islamique est strictement lunaire, c’est à dire qu’il suit le mouvement de la lune autour de la terre et par rapport au soleil.

Le mois synodique, c’est à dire, la durée pour que la lune retrouve la même position par rapport au soleil est de 29,53 jours. Les phases de la lune – donc le calendrier islamique – sont liées au mois synodique.

Pour mémoire, le mois sidéral, durée pour que la lune retrouve la même position par rapport à la sphère céleste (le fond des étoiles) est de 27,31 jours. Le mois sidéral est plus court que le mois synodique parce que la terre entraîne la lune dans son orbite autour du soleil. La lune retrouve sa position par rapport au fond des étoiles plus vite. Pour le calendrier islamique le mois sidéral n’a pas d’importance.

Le mois synodique est une fraction du nombre de jours. Les mois s’alternent donc entre 29 et 30 jours. Le calcul permet de prédire si tel ou tel mois aura 29 ou 30 jours. Il est connu que, sur un cycle de 30 ans du calendrier islamique, 19 ans comportent 354 jours et 11, 355 jours (années abondantes). Ce rythme suit les cycles lunaires. L’horloge céleste est ainsi faite, par la grâce de Dieu.

I.2 L’enseignement du Prophète (sur lui salut et bénédiction)


islamic calendar « On t’interroge sur les phases de la lune, dis-leur ce sont des repères dans le temps à l’intention des hommes et pour la fixation du pèlerinage. » Sourate 2, verset 189. Le mois hégirien commence à la visibilité de la nouvelle lune, comme stipulé par le Prophète - sur lui salut et bénédiction - dans plusieurs hadiths.

Hadith N°1


« Nous sommes une communauté illettrée. Nous n’écrivons pas et ne comptons pas. Les mois sont parfois de telle sorte et parfois de telle autre sorte, c'est-à-dire, parfois de 29 jours et parfois de 30 jours. » Rapporté par El- Boukhari - vol 5, p 2485 - selon la narration du fils de Omar, transmise par Said Ibn Awz.

Hadith N°2


« Jeûnez quand vous voyez le croissant et cessez de jeûner quand vous voyez le croissant. Si vous ne l’apercevez pas, complétez à trente jours le mois de Sha’ban. » Rapporté par El-Boukhari - vol 5, p3476 - selon la narration de Abu Hurayra, transmise par Mohamed Ibn Ziyad.

Donc nécessité de la vision, sinon complément à 30 jours.

Hadith N°3


Si vous le voyez jeûnez, et si vous le (re)voyez cessez de jeûner. Si vous ne l’apercevez pas, déterminez-le par le calcul. » Rapporté par El-Boukhari - vol 5, p 2467 - selon la narration du fils de Omar.

La calcul est donc nécessaire !

Hadith N°4


(Transmis par Kurayb, selon la narration d’Abdullah Ibn Abbas.)

Kurayb relate qu' Umm Al-Fadhl, fille de Harîth, l’a envoyé en mission auprès de Mu’awiya à Damas. Après avoir rempli sa mission il se trouvait toujours dans le Sham quand débuta le mois de Ramadan. Il y vit la lune vendredi soir. De retour à Médine où il arrive vers la fin du mois, il y rencontre Ibn Abbas qui lui demande : « Quand avez-vous observé la nouvelle lune (de Ramadan) - Kurayb dit : « Nous l’avons vue la nuit de vendredi. » Ibn Abbas demanda : « L’as-tu vue toi-même? - Kurayb répondit : « Oui, je l’ai vue et les gens aussi. Donc, ils jeûnèrent et Mu’awiya jeûna aussi. » Sur quoi Ibn Abbas dit : « Mais nous ne l’avons vue que la nuit de samedi et soit nous la (re)verrons soit nous poursuivrons le jeûne le trentième jour. » - Kurayb demanda : « N’acceptes-tu pas l’observation de Mu’awiya et son jeûne ? » - Ibn Abbas répondit : « Non ! C’est ainsi que le Messager de Dieu nous l’a ordonné.
Rapporté par Muslim - vol 7, p178.

Sage commandement du Prophète - sur lui salut et bénédiction.

Imaginons, en effet, que le mois de Ramadan dont il est question, fût de 30 jours à Médine. Prendre en considération l’observation faite à Damas l’aurait, par conséquent, arbitrairement réduit à 29 jours.

Plus généralement, supposons que pour un pays donné, l’Algérie, par exemple, la durée de Sha’ban et Ramadan fût, pour une année donnée, de 30 jours à Alger et de 29 jours dans une oasis située quelque part dans le Hoggar.

Alger Oasis
Durée de Sha’ban 30 jours 29 jours
Durée de Ramadan 30 jours 29 jours
Admettons que l’Algérie ait commencé à jeûner en se fondant sur les observations qui confirment un mois de Sha’ban d’une durée de 30 jours. Admettons aussi que les gens autour de l’Oasis en question, aient vu le croissant et entamé le jeûne avec un jour d’avance sur le territoire national.

Intriguée par cette « anomalie », découverte pendant le mois de Ramadan, une équipe de la télévision algérienne est envoyée dans l’Oasis concernée, dans les derniers jours de Ramadan. Si elle parvient à voir, à filmer et à diffuser la nouvelle lune de Shawwal - ce qui n’est pas du tout impossible - que faire ?

Alger Oasis
1er Ramadan 2 Ramadan
28 Ramadan 29 Ramadan
29 Ramadan 1er Shuwwal
Suivre ce que l’on voit et ne jeûner que 28 jours ou ne pas tenir compte de ce que l’on voit et poursuivre le jeûne pendant 2 autres journées ?

Cette situation n’est, hélas, pas du tout imaginaire. Que de fois l’avons-nous vécue en Algérie et partout ailleurs dans le monde musulman ! La raison ? - C’est ce que chaque point du globe terrestre a son propre calendrier. Ce dont atteste la Mécanique Céleste.

Il convient donc d’observer les débuts de mois hégirien soit à partir du même point - ce qui s’avère extrêmement ardu -, soit par référence à un même point.

Hadith N°5


« Le Prophète - sur lui salut et bénédiction - a évoqué, un certain matin, le Messie-Imposteur », en insistant particulièrement sur certains traits… Nous lui demandâmes : « Quelle est la durée de son séjour sur terre ? - Il répondit : « 40 journées, une journée telle une année, une journée telle un mois, une journée telle une semaine et les journées restantes à l’instar de vos journées habituelles. » - Nous lui demandâmes : « O Messager de Dieu, en ce qui concerne la journée comme une année, nous suffira-t-il d’y accomplir la prière d’une journée ? » - Non, répondit-il, calculez judicieusement. »

Rapporté par Muslim - Tome2, p 51 et 52 - selon la narration d’Annawwas Ibn Sam’an.

Que pouvons-nous en conclure - pour le calendrier hégirien - sinon que le calcul est rigoureusement indispensable ? Un calcul corroboré par la vision et une vision conforme au calcul prévisionnel !

II. Un calendrier prééminent, celui de Makkah


Parmi les calendriers islamiques des différents pays du monde, celui de Makkah est précieux pour la détermination du pèlerinage annuel.

Le calendrier de Makkah n’est pas le calendrier hégirien universel. Mais sa prééminence parmi les autres calendriers du monde nous a conduit à nous pencher d’abord sur une méthodologie pour déterminer un calendrier exact pour cette ville sainte. Notre site est d’ailleurs nommé d’après ce calendrier. Une généralisation de cette méthodologie, développée et affinée pendant des années, sert désormais pour établir un calendrier rigoureux et fidèle aux préceptes de l’Islam pour chaque pays du monde, mois après mois.

Dans ce qui suit, nous décrivons tout d’abord notre méthodologie pour l’élaboration du calendrier de Makkah, puis nous abordons la question de sa généralisation à chacun des pays du monde.

II.1 Comment calculer le calendrier de Makkah ?


Le principe: Le jour de la nouvelle lune, scrutons le ciel de Makkah, après le coucher du soleil, pour tenter d’apercevoir le croissant. En cas d’insuccès, « glissons » vers l’ouest, vers Djedda, vers la Mer Rouge, peut-être le désert de Nubie, peut-être plus loin…

Mais en cas d’insuccès là encore, où s’arrêter et à quelle heure s’arrêter ? Il va de soi que nous avons toute la nuit jusqu’au Fajr à Makkah pour scruter le ciel, pour le scruter toujours plus à l’ouest jusqu’à la limite terrestre correspondant au Fajr à Makkah.

Dans la pratique: Suivant le principe ci-dessus, à chaque naissance de la nouvelle lune, nous recherchons d’abord le tout jeune croissant de lune dans le ciel nocturne à Makkah. S’il est visible, alors le nouveau mois commence le jour suivant. S’il ne l’est pas, nous dirigeons notre regard de plus en plus loin vers l’ouest, jusqu’à l’heure de Fajr à Makkah. Si le croissant est visible n’importe où à l’ouest avant l’heure de Fajr à Makkah, alors le nouveau mois commence le jour suivant, tout comme si le croissant avait été visible le soir à Makkah même.

Nous appelons ce concept : concept de visibilité étendue.

III Les outils de calcul


Détaillons ci-dessous les outils dont nous nous servons non seulement pour établir un calendrier rigoureux pour Makkah, mais pour tous les autres pays du monde.

III.1 L’outil de base : les courbes de visibilité


A chaque nouvelle lune, nous dressons d’abord les courbes de visibilité du croissant selon la méthode désormais bien admise dans la communauté musulmane du mathématicien anglais, B. D. Yallop. Cette méthode a été grandement améliorée par Syed Khalid Shaukat dont nous utilisons les courbes de visibilité. L’explication de ces courbes se trouve sur son site www.moonsighting.com Les courbes en couleur représentent – pour chaque point du globe entre les latitudes 60° N et 60° S – la probabilité de voir le jeune croissant. Selon le classement de Yallop, nous avons :

- la plage verte : croissant facilement visible à l’œil nu
- la plage bleue : croissant visible à l’œil nu dans de bonnes conditions de visibilité
- la plage grise : visibilité avec aide optique
- la plage rouge : visibilité avec aide optique puissante
- la zone noire : aucune visibilité possible

III.2 Le choix d’un point de référence pour la visibilité étendue


Une fois les courbes de visibilité dressées pour chaque début du cycle lunaire, nous cherchons dans ces courbes, le point de référence qui servira pour appliquer notre concept de visibilité étendue. En regardant les courbes, nous constatons que, tous les mois, le premier point de visibilité à l’œil nu est toujours situé dans la zone bleue qui précède la zone verte. Il est donc logique de choisir comme point de référence un point dans la zone bleue.

Cependant, nous choisissons comme point de visibilité non pas le tout premier point de visibilité qui est la pointe de la zone bleue, mais un autre, à l’intérieur de la zone bleue à 3° plus à l’ouest en suivant la longitude de la pointe. Appelons ce point le point P. Le choix à l’intérieur de la zone bleue est dicté par la raison suivante :

La zone bleue représente une visibilité à l’œil nu dans des conditions parfaites d’observation. Pour un point isolé, tel que le premier point de visibilité, il n’est pas certain que de telles conditions soient réalisées. Mais, en se plaçant à l’intérieur de la zone bleue, nous profitons de la visibilité non seulement au point P d’observation choisi, mais aussi de la probabilité de l’observation dans la totalité de la zone bleue à l’est de P. En effet, à l’est de P, le croissant sera visible avant qu’il ne le soit au point P lui-même. Si Fajr dans un lieu donné est après la visibilité au point P, à plus forte raison il le sera si la visibilité est acquise plus tôt qu’au point P.

Prenons un exemple imaginaire afin de clarifier cet argument. Imaginons que la visibilité au point P a lieu à 04H45 en temps universel UTC. Imaginons que Fajr dans une localité donné L a lieu à 04H50. Puisque Fajr est après visibilité à l’ouest de L, le mois pourra commencer à L. Alors, comme nous l’avons dit ci-dessus, la visibilité à l’est du point P a lieu avant celle au point P lui-même. Disons que cette visibilité a lieu à 04H40 UTC quelque part à l’est du point P, toujours dans la zone bleue. Fajr à L sera toujours après cette visibilité et, par conséquent, le mois pourra commencer à L.

Les calculs détaillés que nous avons effectués montrent que la zone bleue à l’est du point d’observation choisi, P, couvre une surface d’à peu près 450 000 km2. Cela représente presque 67 % de la surface de la France métropolitaine. Sur une telle surface, la probabilité d’observer le croissant à l’œil nu est quasiment 100 %. Le lecteur trouvera l’exemple d’un tel calcul en cliquant sur ce lien. Ce calcul se réfère au cas précis de la fin du Ramadan 1434, mais, en général, la même situation se répète tous les mois.

III.3 La meilleure heure de visibilité du croissant au point de référence


Dans le même article scientifique où B. D. Yallop développe sa théorie de la première visibilité du croissant (« A Method for predicting the first sighting of the New Crescent Moon » ou « Une méthode pour déterminer la première observation du nouveau croissant de lune », HM Nautical Almanac Office NAO, NAO Technical Note, Updated April 1998), il donne la formule suivante, permettant de déterminer le meilleur moment de visibilité de la nouvelle lune après le coucher du soleil en un lieu donné :

Meilleur moment de visibilité de la nouvelle lune = Heure du coucher de soleil + 4/9 * écart entre le coucher du soleil et le coucher de la lune.

Cette formule est précieuse pour déterminer si le mois dans un pays commencera le lendemain de la soirée de référence, ou non.

IV. Généralisation de la méthode pour tous les pays du monde


La méthodologie utilisée pour calculer la date de début du mois à Makkah ainsi que l’ensemble des outils de calcul peuvent être appliqués à n’importe autre pays du monde.

IV.1 Le principe


Pour un pays donné, le mois commencera le jour suivant si : [A] la nouvelle lune est née [B] le jeune croissant est visible dans le ciel nocturne du pays en question, ou [C] s’il est visible quelque part à l’ouest de ce pays avant l’heure de Fajr en ce même pays. Dans le cas contraire, le mois durera un jour de plus.

IV.2 Dans la pratique


Pour chacun des pays du monde, nous choisissons un point à l’extrémité est du pays. Si Fajr à ce point est après la visibilité du croissant (définie par la meilleure heure de visibilité) au point de référence dans la zone bleue, alors le mois islamique sera considéré comme ayant débuté dans ce pays, tout comme si la lune avait été visible dans le pays même juste après le coucher du soleil. Nous choisissons un point à l’extrémité est du pays, parce que si la visibilité est acquise avant Fajr à l’est, elle le sera forcément plus loin, à l’ouest où Fajr est plus tard. Nous rappelons que nous avons appelé ce concept : « le concept de la zone de visibilité étendue ».

Nous devons apporter une nuance dans le choix de l’extrémité est de chaque pays. En effet, il arrive que pour certains pays l’extrémité est se perd dans une zone inhabitée en mer, en montagne, en forêt vierge ou au désert. Donc, dans la pratique, nous avons choisi la dernière localité habitée et identifiable sur une carte géographique à l’est du pays.

IV.3 Les cas particuliers de très grands pays : la Chine, la Russie, l’Amérique du Nord 


La Chine occupe une étendue longitudinale de 74°E à 135°E. Bien que fonctionnant sur un seul fuseau horaire (heure de Beijing), le pays fonctionne sur le plan pratique différemment à l’est et à l’ouest. Aussi il nous a paru raisonnable de laisser – pour les cas fréquents où l’ensemble du pays n’est pas couvert par la visibilité étendue par rapport au point de référence dans la zone bleue – deux calendriers distincts : pour la Chine de l’est et pour la Chine de l’ouest. Ainsi le lecteur trouvera-t-il deux options pour la Chine dans le menu qui donne le choix du pays pour le téléchargement du calendrier. Les villes retenues pour le calcul du Fajr se trouvent respectivement à Fuyuan County, Jiamisu, Heilongjiang (48,4°N, 134,3°E) pour la Chine de l’Est et à Chengdu (30,7°N, 104,1°E) pour la Chine de l’ouest.

La Russie, le plus grand pays du monde, couvre une étendue longitudinale enveloppant tout l’hémisphère est à partir de 20°E. En plus, elle continue sur une partie de l’hémisphère ouest en traversant la ligne de changement de date, jusqu’à la longitude 170°W. Depuis octobre 2014, la Russie fonctionne avec 11 fuseaux horaires. Il serait cependant tout à fait déraisonnable d’établir 11 calendriers différents pour la Russie. Aussi nous avons opté pour trois calendriers pour les cas où tout le pays ne serait pas concerné par la zone de visibilité étendue : Russie de l’est, Russie centrale et Russie de l’ouest. Les villes retenues pour le calcul du Fajr sont respectivement : Uelen (66,2°N, 169,8°W) pour la Russie de l’Est, Yakutsk (62,0°N, 129,7°E) pour la Russie centrale et Nizhnevartovsk (61,0°N, 76,6°E) pour la Russie de l’ouest. On trouvera donc trois options pour la Russie dans le menu du choix des pays.

Le raisonnement pour la Chine et la Russie ne s’applique pas pour les deux autres très grands pays du globe, à savoir les Etats-Unis d’Amérique et le Canada. Notre expérience montre que, dans la presque totalité des cas, ces deux pays sont entièrement couverts par la zone de visibilité étendue dans l’océan pacifique. Nous avertirons les lecteurs dans les rares cas de non-conformité à cette règle.

IV.4 Un autre cas particulier : l’Arabie Saoudite 


Le cas de l’Arabie Saoudite est encore à part. Comme nous l’avons déjà dit, la raison d’être de notre site, et aussi son point de départ, est de définir un calendrier exact pour Makkah. Or l’extrémité est du pays est le domaine pétrolier de Shaybah (22,5° N 54,0° E). Dans la presque totalité des cas, les deux calendriers seront identiques, l’Arabie Saoudite n’étant pas très étendue. Cependant, dans le menu du choix des pays, nous avons préféré intituler ce pays par la double appellation : Makkah/Arabie Saoudite. Dans des rares cas où les deux calendriers seraient différents, nous publierons les deux.

V. Notre galerie photos


Chaque fois que c’est possible, nous demandons à des personnes de confiance, observatoires astronomiques ou groupes d’astronomes dans différents pays du monde, de photographier le jeune croissant pour nous, selon la visibilité prédite dans la courbe de visibilité du mois. La galerie photo sur notre site (lien) atteste de la fiabilité de nos prédictions et du sérieux de nos calculs. Mois après mois, nous publions des témoignages photographiques du plus jeune croissant. Il convient de signaler qu’il s’agit de photographies sans aide optique.

VI. Conclusion


A son époque, Galilée a démontré, et contre les idées couramment admises, que c’est la terre qui tourne autour du soleil et non pas l’inverse. De nos jours, la Mécanique Céleste établit clairement que chaque point du globe a son propre calendrier solaire et son propre calendrier lunaire. Ipso facto, aucun calendrier national arbitraire ne peut légitimement être justifié. Et tant mieux ! Le critère de Fajr est un puissant moyen pour établir un calendrier authentique et rigoureux pour chaque pays, et qui n'est plus soumis aux errements des décisions nationales. De plus, il lie très fortement entre eux, les deuxième et quatrième principes de l’Islam, c’est-à-dire la prière et le jeûne.

Avec la publication de calendriers islamiques fiables pour chacun des pays du monde, nous espérons avoir franchi un grand pas vers l’unification du monde islamique autour de la Parole de Dieu. L’exploit est d’autant plus important que nous avons déjà démontré par la stricte analyse combinatoire que le nombre total et théorique des calendriers islamiques légitimes dans le monde s’élève à 584 (lien). N’est-ce pas une grâce de pouvoir – avec la même rigueur scientifique – ramener ce nombre à un seul calendrier par pays, calculé et publié mois après mois ?

Que le Tout-Puissant guide nos efforts dans ce sens !  Dieu a promis : « Et qui est plus fidèle que Dieu dans ses promesses ? » (Sourate 9, Verset 111). « Dieu a promis à ceux d'entre vous qui croient et qui accomplissent des œuvres pies, de faire d'eux ses lieutenants sur terre, comme Il le fit de ceux qui avaient vécu avant eux. Il leur a promis aussi d'établir fermement la religion qu'Il lui a plu de leur donner, et de changer leur crainte en sécurité… » (Sourate 24, Verset 55).